Projet

High Potential est un collectif lyonnais réunissant des travailleurs indépendants au service des artistes émergents en musiques électroniques.

Le projet est né de plusieurs constats :

1/ Les artistes en musiques électroniques sont perçus comme des artistes « à part ». Ils remettent en question l’approche traditionnelle des musiques actuelles basée sur le groupe, la résidence, l’enregistrement studio, le solfège… La musique électronique valorise davantage la musique enregistrée, le home studio ou encore le format long d’une prestation scénique. En raison de leur originalité cadrant mal avec les services d’accompagnement et de développement existants, les artistes en musiques électroniques se développent fréquemment dans l’isolat et l’amateurisme selon le principe du « système D ».

2/ Les artistes en musiques électroniques sont considérés uniquement d’un point de vue technique. Il existe des écoles de DJs, aux places limitées, dont le formatage et l’approche généraliste cadre mal avec des ambitions particularistes et stylistiques. Certains ateliers ou master class dédiés aux mix/MAO se développent de manières sporadiques et limitées dans le temps, sans réel accompagnement sur le long terme. Les acteurs en musiques électroniques sont souvent ignorants de l’écosystème, de leurs droits et de la réalité économique de leur propre industrie musicale.

3/ Les lieux d’expression scéniques pour les artistes émergents tendent à se raréfier. La professionnalisation des musiques électroniques au tournant des années 2010 a généré un rejet de la scène des amateurs et émergents. Les salles de concerts ont encore du mal à intégrer des DJ électroniques dans leur programmation, préférant le format live. D’autres scènes comme les bars et discothèques spécialisées ne travaillent plus qu’avec des collectifs DJ ou des bookeurs/tourneurs ayant déjà un public constitué. Les festivals enfin valorisent les têtes d’affiche et développent peu les scènes découvertes. Les artistes amateurs et émergents sont ainsi relégués sur des scènes peu valorisantes et doivent composer avec des personnes n’hésitant pas à exploiter leur ignorance et soif de jouer (gratuité, refus de paiement, arnaques…).

High Potential donne sa chance à l’émergence artistique et milite pour un accompagnement équitable des artistes en musiques électroniques dans le secteur des musiques actuelles :

1/ Nous pensons d’abord qu’un DJ ou un liver est un artiste du spectacle à part entière, reconnu à ce titre par les conventions du milieu, qui mérite d’être accompagné comme les autres, avec ses propres spécificités.

2/ Nous pensons qu’un projet artistique reste avant tout une aventure humaine dans un spectre large allant de l’amateurisme au professionnalisme.

3/ Nous pensons que malgré la crise du disque et l’essor du streaming, la production est un complément nécessaire au développement d’artistes sur scène.

4/ Nous pensons enfin qu’un artiste en musique électronique ne peut pas se développer seul et a le droit d’avoir une équipe professionnelle pour l’accompagner dans son émergence.

High Potential développe 3 types de services :

1/ Accompagner : permet à un artiste de découvrir la réalité du monde des musiques électroniques, de s’initier et se perfectionner à une pratique, de penser et conceptualiser un univers artistique singulier et de développer des stratégies pour atteindre ses propres objectifs. C’est un service valorisant l’éducation populaire en permettant aux artistes de comprendre et d’agir sur l’environnement dont ils sont partie prenante.

2/ Développer : permet à un artiste ayant un univers original de se professionnaliser, d’avoir un manager dédié pour défendre ses intérêts et potentialiser ses sources de revenus. Le manager entoure l’artiste d’une équipe professionnelle pour accroitre sa notoriété. C’est un service valorisant la solidarité artistique via un système de parrainage par un artiste confirmé de la scène électronique.

3/ Programmer : permet aux artistes amateurs et émergents de pouvoir s’exprimer sur une scène valorisante en s’appuyant sur le professionnalisme et la réputation de High Potential. C’est un service développant une forme de lobbying auprès des organisateurs et lieux de diffusion afin que la musique électronique ne se réduise pas à une forme d’élitisme et de sélection par le haut.