Catégorie : Dyoxis

Dyoxis en 10 tracks

La track qui t’as fait aimer la musique électronique ?

Kraftwerk – Das Model : un son minimaliste et une chanson en allemand, langue peu mélodique que je ne comprenais pas. Mais j’étais fasciné par la boucle rythmique et le look des membres du groupe.

Ta track house préférée ?

Ecstasy Club – Jesus loves the Acid : une de mes premières sorties en clubet ma première révélation. Ce track dégage tant d’énergie ! Je me souviens que les médiums et aigus te déchiraient les tympans ! A savourer à fort volume.

Ta track techno préférée ?

Green Velvet – Preacherman : un morceau tout droit venu de Chicago. Une bombe ! Un pasteur américain qui prêche sur un gros kick, puis le track évolue sur des sonorités acid pour finir par t'emmener très haut, j’adore. Ce titre représente pour moi l’esprit underground qui régnait alors.

La track qui t’a le plus influencé ?

Hardfloor – Acperience 1 : une construction simple, mais une montée acid imparable et une énergie auxquelles il est impossible de résister. Ce groupe a démocratisé la TB 303 : j’ai eu la chance d’assister à une de leur performance live : impressionnant !

La track qui marche à tous les coups en soirée ?

Emmanuel Top – Acid Phase : un morceau qui traverse le temps pour devenir un classic qui booste le public quand tu le joues. Il s’agit d’un de mes artistes préférés tout style confondu: ce mec n’a pas hésité à mettre sa carrière en sommeil de 2003 à 2010 parce qu’il en avait marre du « music buisness ».

La track qui ne quitte jamais ta playlist ?

Daft Punk – Alive : pour moi, il s’agit du meilleur track du duo, loin devant Rollin’ & Scratchin’. Le titre a beau avoir une construction minimale, il dégage une énorme énergie. Hypnotique !

La track qui t’a foutu une claque la première fois que tu l’as entendue ?

Nathan Fake – The Sky Was Pink (Icelandic Version) : des frissons à chaque écoute. C'est très mélancolique, on sent un vrai travail sur les textures et les sonorités, qui flirtent parfois à la limite de la saturation. Un artiste dont l’univers est loin des dancefloors sans laisser indifférent.

La track qui t’a déçue ?

Luke Slater – Alright On Top : un album qui m’a surpris car je m’attendais à de l’électro techno pure et dure. Mais c'est un album de "chansons" aux paroles banales, sur fond de synth pop désagréable. Je n'ai pas retrouvé l'énergie de son alias Planetary Assault System.

Ta track de la honte ?

Carpe Diem – Snake Charmer : une boucle de flûte, une basse, un kick, un break, et emballé c’est pesé… Ce genre de morceau démocratisait en quelque sorte la musique électronique pour lui permettre d’être accessible au grand public.

Ton DJ set fétiche ?

Dave Angel – X-Mix vol. 4 : dire que certains pensent que les DJs ne sont pas des artistes ! La playlist et la construction du set alliées à un mix quasi inaudible en font une démonstration de ce qu’est le DJing. Un must !

Ta track préférée tout style confondu ?

Depeche Mode – World in My Eyes : ce groupe a su traverser les époques tout en gardant ce qui a fait leur succès, l’alliance de synthés ou de sonorités électroniques avec de vrais instruments de musique, en plus d’une belle mélodie. Les paroles de ce titre font écho à ce que j’essaie de faire lors d’un mix : emmener les gens voyager avec moi, leur montrer mon univers à travers les tracks que je choisis.