Catégorie : Swim

Sw!m – New Year’s Eve Mix (Disco & House)

Pour cette fin d’année, quoi de mieux que se déhancher sur de la bonne groove music ? Swim a pensé à vous et a concocté pour cette occasion un mix aux sonorités disco & house pour vous aider à passer sereinement le cap du réveillon !

En 2 heures de son, il nous fait une fois de plus voyager aux confins de la house music, entre atmosphère chicagoanne et disco sous stéroïdes, avec des tracks qui ne sont pas sans rappeler l’ambiance des clubs new-yorkais de l’époque.

Après une courte déviation sur la route de la deep (avec des tracks de Jimmy Rouge & Santo ou encore Two Armadillos), Swim termine en beauté avec le son énergique et groovy du Welcome 2 The Club de Peter Brown qui lui est cher.

Et pour cette fin d’année, c’est cadeau ! Ce mix est disponible en free download ICI pendant une semaine ! Profitez-en !

Retrouvez Sw!m sur :

SW!M

Nous vous présentons Sw!m, un jeune producteur et DJ house et techno lyonnais faisant partie de la team High Potential. Nous lui avons posé quelques questions sur ses influences musicales en général afin de mieux vous présenter le personnage… C’est un nouvel arrivant qui risque de faire pas mal de bruit !

La track qui t’as fait aimer la musique électronique ?

Quand j’étais plus jeune, j’écoutais beaucoup de styles de musiques électroniques sans réellement m’en rendre compte : Moby, The Prodigy, Daft Punk, toute la scène électro pop parisienne dans le style du label Kitsuné… Mais c’est vraiment lors de mes études que j’ai découvert toute la scène house et techno ! Quand on faisait des soirées, l’un de mes potes mixait beaucoup le remix de Kid Creme de la track At Night de Shakedown. Je retrouvais dans ce son le groove et l’énergie du jazz et de la funk. Peut-être que le déclic s’est fait à partir de là.

Ta track House et Techno préférée ?

CE genre de question impossible à répondre sans réfléchir au moins quinze minutes ! Il y a plusieurs tracks que j’écoute souvent, qui sont vraiment de véritables coups de coeur pour moi, et dont je ne me lasse jamais. Pour la house, la première qui me vient à l’esprit est Grapefruit Dreams de Dorsi Plantar. C’est chaleureux, ça groove, et c’est un morceau qui se rapproche pas mal du son funk propre à George Benson.

En techno, ce serait Don’t Leave Me de FJAAK. Trois jeunes berlinois qui envoient un son très lourd, proche des sonorités rave 90’s, et ça fonctionne.

La track ou l’artiste qui t’as le plus influencé ?

Sans hésiter, Moby. Je crois que ce sont les premiers disques de musique électronique que j’ai acheté. Et en lisant son autobiographie, Porcelain, que je conseille vraiment, je me suis rendu compte qu’humainement, c’est quelqu’un de formidable, malgré tous ses excès. Sa musique me parle. God Moving Over The Faces Of The Water, c’est magnifique. Quand je me faisais des sessions sur Ableton Live, c’est ce genre de choses qui me venaient à l’esprit et que j’avais envie de composer.

La track qui marche à tous les coups en soirée ?

J’ai l’impression qu’aujourd’hui, dès que tu mets un morceau avec un gros kick et des grosses basses, les gens sont contents. Ça va surtout dépendre de ta soirée, en fait. L’autre jour, j’ai vu un set de Deena Abdelwahed, qui n’a mixé que des sons breakbeats et très percussifs pendant deux heures, et les gens ont kiffé. J’adore mixer des tracks breakées au milieu de mes sets, on dirait que les gens ne savent plus comment danser, comment ressentir la pulsation. Dès que le côté 4/4 très straight disparaît, le public a l’air perdu ! Quand tu repasses sur des morceaux ‘classiques’ ensuite, ça relance un peu le truc. Lemons de Cocktail Party Effect marche bien dans ces moments-là pour justement relancer la foule.

La track qui ne quitte jamais ta playlist ?

En ce moment, c’est un extrait du dernier EP d’un producteur lyonnais qui s’appelle Crowd Control, Young Love. Il y a toute la house que j’aime dans ce track : un kick bien présent, un charley bien vulgaire, un sample disco/funk, et la petite modulation harmonique entre le break et le drop qui fait vraiment toute la différence. Je ne m’en lasse pas !

La track qui t’as foutue une claque la première fois que tu l’as entendue ?

Le dernier track de Noir, Done, un morceau acid techno qui évolue d’une manière assez inattendue. Ça a été un coup de cœur dès la première écoute. Je trouve l’évolution de l’acid line vraiment géniale.

La track qui t’as déçue ?

J’ai découvert toute la scène techno à l’époque où Amelie Lens, Charlotte de Witte, toute cette nouvelle génération de DJs commençait à percer. Je découvrais un son percutant et tout nouveau pour moi. J’écoutais leurs sets et trouvais ça magique, en un sens. C’est bien plus tard, en réécoutant leurs productions, que je me suis rendu compte que ces tracks étaient vides, qu’il n’y avait pas d’âme à l’intérieur. Tu prends This de Charlotte de Witte, il y a rien, dans ce morceau ! T’as juste un gros kick, une basse bien ronde, un vieux sample de voix et un semblant de ligne mélodique lointaine pendant le break. Ce son m’avait marqué à l’époque, mais maintenant, je le trouve terriblement ennuyeux.

Ta track de la honte ?

Je suis un grand fan de pop américaine, je l’avoue ! Rihanna, Beyoncé, Ariana Grande… je kiffe à mort ! Je sais que c’est très commercial, très lisse, mais quand t’écoutes leurs albums et que tu vas au-delà des tubes radio, il y a vraiment des choses intéressantes musicalement. En même temps, leurs productions sont signées par de très bons producteurs, Timbaland, Stargate, Mike Will Made It pour Rihanna, Mac Miller pour Ariana Grande… Ecoutez Greedy d’ Ariana Grande, justement, ce genre de son donne la pêche à n’importe qui !

Ton DJ set ou ta compo fétiche ?

Le DJ set que j’écoute le plus est un set de liquid drum n’ bass, Atlantis par Oskar Koch. J’aime beaucoup la drum n’ bass, mais couplée avec des influences jazz et hip-hop, il y un flow qui s’installe et que j’apprécie beaucoup.

Ta track préférée tout style confondu ?

Sans hésiter là encore, Chocolate Starfish… de Limp Bizkit. C’est mon album préféré, je ne m’en lasse jamais ! Il y a une telle rage, une telle énergie dans ce disque, que je n’ai jamais retrouvé ailleurs, chez d’autres groupes de métal ou bien même chez Limp Bizkit eux-mêmes. Je me sens vivant dès que j’écoute cet album. Full Nelson ? Ce morceau me rend dingue ! Une bonne dose de dopamine !

Retrouve toutes les actus de Sw!m sur le web !

Swim – Pride (House)

Le dernier mix de Swim, ‘Pride’, est enfin disponible !

Encore une fois, le DJ nous fait voyager dans le vaste univers de la house music en presque deux heures de mix. Il nous entraîne tout d’abord aux frontières du disco et de la house pour nous emmener ensuite vers des sonorités plus deep et mélodiques. En terminant son mix par des tracks de Niles Cooper ou encore Black Loops, Swim prouve que sa passion pour le groove est toujours présente !

Alors, qu’attendez-vous ? Cliquez vite sur ‘Play’ et laissez-vous porter par le son !

Suivez Swim sur :

Swim – Winter is Coming (Techno)

Pour oublier le froid, notre DJ Swim vous invite à taper du pied sur du gros kick et à perdre la tête sur des mélodies bien mentales dans son tout dernier mix !

Entre Acid et Tribal Techno, ‘Winter is Coming’ ne nous laisse pas de répit. En un peu plus d’une heure, ce mix traverse les époques avec les premiers titres d’Adam Beyer et Funk D’Void, ou les dernières nouveautés du label Noir Music.

Cliquez vite sur ‘Play’ et laissez-vous porter par son univers !