Phéromone

 

Psytrance / Raggatek / Drum & Bass

Phéromone passe son adolescence à écouter du métal (Iron Maiden, Helloween, Dream Theater). Étudiant en sociologie, il rejoint les bénévoles de l’association Techno Plus à Paris et découvre le milieu des teufs avec Heretiks, Mas I Mas ou encore le squat d’Ivry/Seine. La révélation d’une esthétique « core » le pousse à délaisser le métal pour découvrir la hardtek (Popof), la drum & bass (Aphrodite) ou encore le frenchcore (Micropoint).

Phéromone commence à mixer de la drum & bass (DJ Predator) sous le nom de JungleBlueNight avant d’être influencé par le le breakbeat et la bass music (dubstep, nu break). Il côtoie différents sound systems en Haute-Savoie qui l’invitent à jouer régulièrement sur leurs soirées (Néosphère, Synopthik). La free-party reste pour lui une zone d’expérimentation sonore : ses mix énergiques et percutants peuvent dériver sur de la psytrance ou du brostep selon son humeur et l’ambiance du floor. Depuis 2017, il travaille régulièrement avec le sound Baless-tek (BLS) en proposant des sets raggatek : il invite régulièrement des DJ émergents à partager la scène avec lui.

Phéromone milite pour une musique électronique égalitaire : il prône aussi bien l’ouverture musicale en free-party que l’exportation des genres nés dans la fête alternative. Il porte régulièrement un bandeau, symbole pour lui de la guérilla sonore et de la résilience du DJ. Rien n’arrête un peuple qui danse tant qu’on est là pour faire danser le peuple !